Investir dans un parking peut être une stratégie rentable pour générer des revenus réguliers et disposer de règles de location flexibles. Voici quelques-uns des avantages et des inconvénients de ce placement.

Quels sont les avantages d’un investissement dans un parking ?

Investir dans un parking est un moyen simple d’obtenir des revenus complémentaires. Simple, car l’investissement se fait selon le code civil et non le code du logement. Ainsi, investir dans un parking ne nécessite pas de démarches importantes et complexes. Il est peut-être possible pour les particuliers de s’occuper seuls de cet investissement !

Cela peut vous intéresser : Quelle carte bancaire choisir pour un mineur ?

Le principe de la location d’une place de parking est de l’acheter et de la louer à un particulier. Les avantages sont multiples :

  • Aucune durée spécifique n’est stipulée dans le contrat de location 
  • La possibilité d’annuler le contrat à tout moment
  • La liberté de fixation du loyer 
  • Les faibles coûts d’entretien 
  • Les revenus fonciers donnant droit à une déduction fiscale

En résumé, investir dans un parking est un moyen simple de gagner un revenu passif sans prendre de risques. Pour savoir comment financer votre investissement parking, suivez ce lien : https://www.emprunter-malin.com/financement-parking/

En parallèle : L'amiante, un danger invisible : comment le gérer ?

Les frais à prévoir en cas d’investissement dans des parkings

Il existe plusieurs coûts associés à votre investissement qui réduisent sa rentabilité :

  • Si vous achetez en copropriété, vous devrez contribuer aux dépenses de l’immeuble.
  • Vous êtes redevable de l‘impôt foncier.
  • Les portes à changer, les travaux de peinture et les coûts d’entretien d’un parking sont souvent limités.
  • Les frais de notaire sont proportionnellement plus chers pour un parking que pour un appartement, car ils sont calculés sur une base fixe et proportionnelle.

Le choix d’emplacement de parking

Comme pour tout investissement immobilier, l’emplacement peut faire la différence.

Voici les meilleurs endroits pour parking :

  • Les places en centre-ville.
  • Les places au premier sous-sol.
  • Les emplacements proches des sorties sont fréquemment plus souhaitables.
  • Les boxes fermées ont plus de valeur que les places ouvertes.
  • La taille et la hauteur sous plafond du parking sont également des facteurs de décision.

Comment trouver un parking pour acheter ?

Un emplacement de parking acheté à des fins d’investissement est loué à un particulier ou à un professionnel. En contrepartie, le locataire paie un loyer mensuel au propriétaire du parking pour avoir le droit de s’y garer.

L’emplacement est l’élément le plus important d’un investissement locatif dans un parking est l’emplacement. Le coût d’achat varie fortement en fonction de sa proximité avec le centre-ville. Plus précisément, la demande de stationnement sera plus élevée s’il y a peu de places disponibles dans les environs.

Pour choisir le bon emplacement de parking, il faut prêter attention à l’environnement. Il est intéressant de se pencher sur certains indicateurs, notamment :

  • Si les places de stationnement sont gratuites.
  • Si les places de stationnement public sont souvent pleines.
  • S’il y a beaucoup de parcmètres.

Il est conseillé de visiter le parking avant de signer tout acte d’achat.

Comment créer une simulation d’un prêt de garage ?

Pour déterminer les spécificités d’un prêt garage, il est nécessaire d’effectuer une simulation en ligne. Ainsi, l’emprunteur connaît sa capacité d’emprunt et de remboursement selon les termes du contrat de crédit à la consommation.

Pour obtenir une estimation d’un prêt pour garage, saisissez le montant que vous souhaitez emprunter et le nombre de mensualités (ou la durée du prêt) sur un site spécialisé. Une fois ces informations saisies, vous recevrez un devis pour votre prêt. La simulation fournira des informations sur :

  • Le montant par mois et la durée du prêt
  • Le TAEG fixe, qui tient compte des intérêts et des frais administratifs liés au prêt, détermine le coût total du prêt pour garage.

La banque doit déterminer si elle accorde ou non un crédit à la consommation à l’emprunteur. Elle vérifiera le taux d’endettement, et pourra exiger que le consommateur souscrive une assurance de prêt.