La loi ALUR a instauré une obligation pour les copropriétés de réaliser un plan pluriannuel de travaux, prévoyant les travaux à effectuer sur une période de 10 ans. Ce plan doit être établi par un professionnel compétent, désigné par le syndicat de copropriétaires. Mais à qui faire appel pour connaître les travaux à réaliser sur 10 ans sur une copropriété ?

Le diagnostic technique global (DTG)

Le diagnostic technique global, ou DTG, est un examen obligatoire pour les copropriétés. Il permet d’évaluer l’état des parties communes du bâtiment et d’identifier les travaux nécessaires pour les 10 années à venir. Le DTG doit être effectué par un diagnostiqueur immobilier tel Allodiagnostic ou un bureau d’études techniques. 

Lire également : Comment passer d'une banque à  l'autre ?

Ce professionnel est chargé d’analyser l’état de la copropriété, d’évaluer les travaux nécessaires et leur coût, ainsi que de proposer des solutions pour les financer. Le DTG est un outil essentiel pour la gestion des copropriétés, car il permet de prévoir et d’anticiper les travaux nécessaires pour assurer la sécurité et le confort des occupants, ainsi que la pérennité de l’immeuble. 

Les copropriétaires peuvent ainsi prendre des décisions éclairées sur les travaux à réaliser, en ayant une vision claire des enjeux et des coûts.

Sujet a lire : Financement de projets : découvrez nos astuces

Le bureau d’études techniques

Le bureau d’études techniques peut être sollicité pour établir le plan pluriannuel de travaux. Ce professionnel sera en mesure de réaliser un diagnostic approfondi de la copropriété, en identifiant les travaux à effectuer sur les parties communes du bâtiment. 

Il pourra également évaluer le coût et l’urgence de ces travaux, ainsi que proposer des solutions pour les financer. Le bureau d’études techniques est donc un interlocuteur privilégié pour établir le plan pluriannuel de travaux d’une copropriété.

L’architecte

L’architecte peut être sollicité pour établir le plan pluriannuel de travaux d’une copropriété, qui doit prévoir les travaux nécessaires pour les 10 années à venir. En effet, l’architecte dispose des compétences nécessaires pour réaliser une étude approfondie de la copropriété et identifier les travaux à effectuer sur les parties communes du bâtiment. 

Il peut ainsi évaluer l’état de l’immeuble, estimer le coût des travaux nécessaires, proposer des solutions pour les financer et réaliser le suivi des travaux sur le long terme. L’architecte peut aussi apporter son expertise pour améliorer l’accessibilité, la sécurité et le confort des occupants, ainsi que pour réduire la consommation d’énergie du bâtiment. 

Faire appel à un architecte pour établir le plan pluriannuel de travaux d’une copropriété permet donc d’assurer la pérennité de l’immeuble, de valoriser le patrimoine et de garantir le bien-être des occupants.

Le syndic de copropriété

Le syndic de copropriété peut également jouer un rôle dans l’établissement du plan pluriannuel de travaux. En effet, il est chargé de la gestion de la copropriété et doit assurer la mise en place du plan pluriannuel de travaux. Il peut ainsi travailler en collaboration avec un diagnostiqueur immobilier, un bureau d’études techniques ou un architecte pour établir le plan pluriannuel de travaux de la copropriété.